RECETTES

Le point sur les produits allégés :

Les produits allégés sont de plus en plus présents dans nos rayons de supermarchés. Peut on vraiment s’y fier ? Je vous dis tout dans cet article !

Définition :

Un aliment allégé est un aliment que l’on a appauvri en calories en réduisant un ou plusieurs de ses nutriments ( soit en graisse, soit en sucre ou en alcool). Le problème majeur soulevé par l’allègement est de savoir si l’organisme est réellement trompé sur la saveur et la consistance de l’aliment allégé. Les études actuelles ont prouvé que si l’organisme se laissait tromper par l’allègement en graisse, l’effet de leurre était moins net pour celui en sucre. Mais quelques soit les études, le public à fait son choix et ces produits sont maintenant un fait de société incontournable qui répond de manière logique de l’invasion des aliments et de leurs calories.

Allègement en matières grasses :

Cet allègement est justifié sur le plan médical, a condition de réduire les graisses saturées ( dangereuses pour le cœur) et de conserver les graisses insaturées qui elles sont bénéfiques pour notre cœur.

Le beurre allégé : contient 41% de matières grasses au lieu de 82%. La différence étant comblée par de l’eau et des amidons qui s’évaporent pendant la cuisson.

Les margarines, les crèmes fraîches, les sauces et vinaigrettes : sont allégées selon le même principe avec une perte de 30 à 45% de calories par rapport au produit classique.

Les fromages frais allégés : ils sont confectionnés avec des laits plus ou moins écrémés, celui à 40% de MG équivaut à 110 calories/100g, la version à 20% fournit 80 calories/100g, la version à 0% fournit 45 calories/100g.

Les fromages affinés: les allégés contiennent autant de protéines, un peu plus de calcium et un peu moins de vitamines A, D, E. Ceux à pâtes molles se situent entre 25 à 30 % de MG au lieu de 45% du camembert. Ceux à pâtes cuites type tomme ou gruyère dont les classiques sont à 40% de MG, les allégées existe à 30,25,20 et 15%

Charcuteries allégées : il existe trois manières d’alléger une charcuterie :

1) En utilisant des viandes plus maigres que le porc (saucisse de volaille, jambon de dinde, pâté de poisson ou lapin)

2)En substituant du maigre à du gras de porc, ce qui élève le prix du produit

3)En substituant au gras un bouillon de fécule épicé et aromatisé qui imite le côté onctueux

Cependant pour juger qu’une charcuterie est allégée il ne faut pas se contenter de l’appellation  » réduite en matières grasses » ou  » minceur » mais bien lire l’étiquette. Une charcuterie est véritablement allégée lorsqu’elle fournit autant et surtout moins de lipides que de protides.

Ces aliments allégés en matières grasses ont une importance lorsque votre état de santé le préconise. Dans une alimentation équilibrée, si vous respectez les quantités mises en place par votre Diététicienne Nutritionniste, les produits allégés ne sont pas obligatoires, sachant que certaines industries alimentaires diminuent en effet le taux de MG mais augmente le taux de sucre, pour mettre en place un produit plus appétant, sur les yaourt nature par exemple, donc il faut rester vigilant et lire les étiquettes .

Allègement en sucre :

Cet allègement se réalise de trois manières :

1)En réduisant la quantité de sucre ajoutée

2)En remplaçant une partie du sucre par de l’édulcorant intense dont la valeur calorique est négligeable comme l’aspartame

3)En remplaçant une partie du sucre par un édulcorant de masse type sorbitol ( il a l’avantage de ne pas élever la glycémie des diabétiques mais à la même valeur calorique que le sucre)

Les boissons sucrées : Les premières boissons apportaient en moyenne 2% de glucides, soit 10 calories/100g au lieu de 40 pour les classiques. Aujourd’hui place à la génération des » light » ceux ci ne contiennent plus qu’une calorie par verre. Ces boissons sont des produits de substitution au vrais sodas pour une personne engagée dans un parcours alimentaire.

Les bonbons et chewing gums allégés : Un bonbon classique contient 80 à 95% de sucre. Un bonbon allégé doit en contenir moins de 70% ( ce qui est encore beaucoup trop pour un diabétique ou une personne obèse). Les sucreries aux polyols ou aux édulcorants de synthèse sont vendus comme étant  » sans sucre » mais ils contiennent quasiment le même nombre de calorie. Ils n’ont donc aucun intérêt ! Les sucreries réellement allégées ( moins de 50% de calories) sont édulcorés avec de l’aspartame, seul celles ci ont un intérêt pour la santé.

Le chocolat light : Il est allégé en sucre mais plus riche en graisses. L’économie globale est de 14% mais le plaisir est beaucoup moindre !

Les confitures allégées : Une confiture normale contient 70% de sucre et 30% d’eau. Il existe beaucoup de confiture allégées, le seul moyen de les situer de manière efficace est de regarder sur l’étiquette le taux de glucides qui varie de 50 à 12% . A savoir la mention  » allégé en sucre » ne garantie pas un véritable allègement, car une cuisson très poussée  peut concentrer les sucres du fruit et atteindre la même teneur en sucre au final.

Biscuit allégé : un biscuit classique contient 75% de sucre, l’allégé en contient 54% maximum. Cet allègement est obtenue par augmentation des protéines et souvent des lipides , on remplace aussi le sucre par du fructose qui a un pouvoir sucrant plus élevé .

Entremets allégés : Un classique contient 95% de sucre, un entremet allégé en contient que 60% en proposant des flans à base d’algues, de lait écrémé, d’édulcorant…

Les intérêts de ces produits : 

Personne aujourd’hui ne conteste l’intérêt de l’allègement en matières grasses, dont on a prouvé qu’il n’était pas compensé par une surconsommation. Cependant il faut bien s’assurer que l’allègement porte vraiment sur les matières grasses saturées et respecte les bonnes. Il faut aussi savoir que ces allègements ne supprime pas mais atténue de manière très modeste le danger potentiel de certains aliments dont il faut se méfier.

Dans la pratique les aliments qui ont le plus profité de ces allègements son le lait demi écrémé, les fromages blancs et les yaourts natures.

En ce qui concerne l’allègement en sucre, l’intérêt est moindre. Il semble que les faux sucres poussent à une surconsommation de ces produits .

Dans une alimentation équilibrée, si vous respectez les quantités mises en place par votre Diététicienne Nutritionniste, les produits allégés ne sont pas obligatoires, sachant que certaines industries alimentaires diminuent en effet le taux de MG mais augmente le taux de sucre, pour mettre en place un produit plus appétant, donc il faut rester vigilant et lire les étiquettes ! Tout est une question de quantité et qualité !

aliments-faibles-en-calories

lien photo

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Page generated in 12,115 seconds. Stats plugin by www.blog.ca